Feast of the Immaculate Conception – December 8, 2022

Posted December 7, 2022

Feast of the Immaculate Conception – December 8, 2022
Thérèse-Marie POTELLE,rscm.
France Unit



Reading : Gn3,9-15.20 / Ps 97 /Ep1,3-6.11-12 /Lc1,26-38

December 8, 1854 in Rome……In the presence of a huge crowd Pope Pius IX proclaims in a solemn way the firm and inviolable decree of the conception without sin of the Blessed Virgin Mary celebrated as the Immaculate Conception.  

The Virgin Mary. A fantastic character, monumental, crushed under the titles that have been superimposed over the centuries, a place of all projections. She became a universal character, unceasingly adapted, tinted of black in Africa, of yellow in Asia… Witness of this, its iconography which varies according to cultures, sensibilities, times. In the cave of Lourdes, in the south of France, she appears to Bernadette Soubirous as a “beautiful lady” dressed in white and blue and it is there that she reveals her name and confirms her condition: “I am the Immaculate Conception”. On this December 8, it is under this name recognized by the Church that we celebrate Mary, the All Pure, the All Beautiful.  This grace was given to her in view of her future dignity as Mother of God, “in anticipation of the merits of her son Jesus Christ, Savior of the human race.  As the text of Gn 3 reminds us, mankind has become distant from God. The Fathers of the Church said: The image is still in us but the likeness has been refused by sin… since Adam and Eve, that is to say since ever.
Mary, the New Eve, we welcome with faith as the Immaculate Conception, by opening ourselves to her disconcerting encounter with the angel Gabriel proposed by the liturgy of this day. 

 

Marie est bouleversée. C’est la première attitude de Marie que nous dévoile Luc nous donnant au fil des pages de son Evangile l’étonnante fidélité de Marie à la réponse faite à l’ange. Une fidélité à nulle autre pareille , une présence discrète depuis la bourgade de Nazareth jusqu’au pied de la Croix. La première parole de Marie est une question : « Comment cela va-t-il se faire ? » La question de Marie est une question bien humaine, semblable à toutes les questions que nous portons et posons et qui appelle une réponse mêlée de foi, de confiance et d’espérance.  « Comment cela va-t-il se faire? » Le « OUI » de Marie à Dieu par l’intermédiaire de l’ange ouvre un possible à nos propres « OUI ». Rien n’est impossible à Dieu. A cette étape de notre histoire personnelle dans l’Institut  du Sacré-Coeur de Marie, sommes-nous  disposées à l’accueillir et à nous laisser bouleversées par la nouveauté de la rencontre avec Celui qui est, qui était et qui vient ? Sommes-nous prêtes à continer de désirer « servir l’amour de Dieu pour notre monde »

 Marie, la Toute Belle,qui porte Dieu et se laisse prendre par son amour nous invite à faire de même. Porter Dieu, porter le Christ aux autres, nous ne pouvons le faire que si ,nous aussi, nous nous laissons rejoindre et prendre dans son amour. N’est-ce pas ce que le P.Gailhac recommandait à une communauté dans sa lettre du 9 septembre 1882 :  « Et dites-moi, y-a-t-il pour vous rien de plus beau, de plus noble, de plus doux, de plus consolant que de travailler à rendre votre cœur semblable à celui de Marie ? »