Lettre 8

Posted February 25, 2022

Braga, 28 décembre 2021

Cher ami Jean Gailhac

À l’occasion du jubilé d’or de mes liens avec l’Institut des Religieuses du Sacré-Cœur de Marie, je viens vous exprimer la plus sincère et profonde gratitude pour l’héritage spirituel que vous nous avez confié. Je reconnais que j’ai le privilège d’avoir un lien affectif/effectif avec l’Institut que vous avez fondé. Il est incontestable et irréfutable que mon identité spirituelle s’inscrit dans la spiritualité charismatique que vous avez léguée à votre cher et très aimé Institut. C’est le grand miracle, construit à partir de petits miracles, tout au long de ces cinquante années de relation. Pour le dire autrement, la passion que je ressens pour suivre et imiter Jésus-Christ a grandi et s’est consolidée dans la relation avec tant de religieuses du SCM et avec d’autres collaborateurs qui “boivent” à la même Source. 

Merci beaucoup pour les lettres très éloquentes que vous avez écrites : elles sont un grand trésor ! Elles constituent un excellent approfondissement de la Parole de Dieu, car elles proviennent d’un cœur authentique, enflammé par l’Esprit de Dieu.

Je me souviens encore très bien de la première fois où je suis entré en contact avec vos lettres. J’ai éprouvé alors des sentiments mélangés. D’un côté, je me suis senti digne de confiance ; de l’autre, j’avais l’impression d'”envahir” la vie privée de l’Institut. Une fois ces sentiments apaisés, j’ai éprouvé le désir de faire connaître certains extraits de ces mêmes lettres, extraits qui mettaient clairement en évidence et interpellaient les comportements dignes et attendus chez ceux qui, comme vous, mon ami Gailhac, mettent leur confiance dans la Trinité : Dieu Père, Dieu Fils et Dieu le Saint-Esprit. Je reconnais qu’il s’agit d’un autre miracle que Dieu a opéré en moi par votre médiation. 

Je vois que tout ce chemin a été et reste déterminant pour nourrir en moi le Don de la foi. Ainsi, directement et indirectement, le miracle de ma guérison physique se produit grâce à ce Don, avec votre intervention directe, et indirectement à travers la grande chaîne de prières et de soutien à mon égard de tant de sœurs et de collaborateurs de l’Institut. 

Ce miracle a commencé dès mon entrée à l’hôpital, après la première paralysie complète de mes membres inférieurs, accompagnée d’une paralysie partielle des voies urinaires, diagnostiquée de façon peu concluante comme myélite récidivante. Comme je ne manifestais ni tristesse, ni ressentiment, ni colère, le médecin qui m’a soigné était perplexe, au point d’inclure dans le rapport qu’il serait pertinent d’avoir un suivi psychologique. Il a fallu l’intervention d’un autre médecin, un ami, que j’avais connu tout jeune encore dans les locaux du Sacré-Cœur de Marie où j’étais animateur en catéchèse. Le médecin a revu sa rédaction après ce témoignage qui rapportait que j’étais comme ça : “un homme de foi”. 

Après la deuxième paralysie, alors que j’avais encore passé deux mois à l’hôpital, j’ai progressivement retrouvé la marche, ce qui m’a permis de tout faire par moi-même, y compris conduire, contredisant la prédiction médicale selon laquelle je serais confiné à jamais dans un fauteuil roulant à ma sortie de l’hôpital. La grâce de Dieu, la confiance en Lui, les prières et le soutien, principalement des personnes qui travaillent à l’Institut, ont contribué à ce que je ressente en permanence la main de Dieu. 

En mon nom et au nom des personnes qui se tournent quotidiennement vers vous, mon ami Jean Gailhac, pour intercéder pour ma réhabilitation, je vous remercie pour la transformation qui s’est opérée en moi.

Je saisis cette occasion, pour demander encore votre intercession afin que s’opère le miracle de la guérison de mon appareil urinaire. 

Encore une fois, mes sincères remerciements pour ces petits/grands miracles dont j’ai été gratifié par Dieu, fruit de votre intervention directe et indirecte.

Sincèrement,

Un abraço fraternel et amical

Gaspar Cruz

Lettre 14

May 25, 2022

Marchiennes, février 2022 Cher Père Gailhac, Jamais nous n’aurions penser vous écrire, habituées plutôt à vous lire, à faire mémoire…

En Savoir Plus

Lettre 13

May 13, 2022

Coimbra Mai 2022 Cher Père Jean Gailhac En 1890, vous avez achevé votre vie terrestre et vous jouissez maintenant de…

En Savoir Plus